Robinson Crusoe. II

Robinson Crusoe. II
Автор книги:     Оценка: 0.0     Голосов: 0     Отзывов: 0 0 руб.     (0$) Читать книгу Скачать бесплатно Купить бумажную версию Электронная книга Жанр: Зарубежная классика Правообладатель и/или издательство: Public Domain Дата добавления в каталог КнигаЛит: Скачать фрагмент в формате   fb2   fb2.zip Возрастное ограничение: 0+ Оглавление Отрывок из книги

Оглавление

Defoe Daniel. Robinson Crusoe. II

LE VIEUX CAPITAINE PORTUGAIS

DÉFAILLANCE

LE GUIDE ATTAQUÉ PAR DES LOUPS

VENDREDI MONTRE À DANSER À L'OURS

COMBAT AVEC LES LOUPS

LES DEUX NEVEUX

ENTRETIEN DE ROBINSON AVEC SA FEMME

PROPOSITION DU NEVEU

LE VAISSEAU INCENDIÉ

REQUÊTE DES INCENDIÉS

LA CABINE

RETOUR DANS L'ÎLE

BATTERIE DES INSULAIRES

BRIGANDAGE DES TROIS VAURIENS

SOUMISSION DES TROIS VAURIENS

PRISE DES TROIS FUYARDS

NOUVEL ATTENTAT DE WILL ATKINS

CAPTIFS OFFERTS EN PRÉSENT

LOTERIE

FUITE À LA GROTTE

DÉFENSE DES DEUX ANGLAIS

NOUVELLE INCURSION DES INDIENS

MORT DE FAIM!

HABITATION DE WILLIAM ATKINS

DISTRIBUTION DES OUTILS

CONFÉRENCE

SUITE DE LA CONFÉRENCE

ARRIVÉE CHEZ LES ANGLAIS

CONVERSION DE WILLIAM ATKINS

MARIAGES

DIALOGUE

CONVERSION DE LA FEMME D'ATKINS

BAPTÊME DE LA FEMME D'ATKINS

LA BIBLE

ÉPISODE DE LA CABINE

MORT DE VENDREDI

EMBARQUEMENT DE BESTIAUX POUR L'ÎLE

THOMAS JEFFRYS

THOMAS JEFFRYS PENDU

SACCAGEMENT DU VILLAGE INDIEN

MUTINERIE

PROPOSITION DU NÉGOCIANT ANGLAIS

RENCONTRE DU CANONNIER

AFFAIRE DES CINQ CHALOUPES

COMBAT À LA POIX

LE VIEUX PILOTE PORTUGAIS

ARRIVÉE À QUINCHANG

LE NÉGOCIANT JAPONAIS

VOYAGE À NANKING

LE DON QUICHOTTE CHINOIS

LA GRANDE MURAILLE

CHAMEAU VOLÉ

LES TARTARES-MONGOLS

CHAM-CHI-THAUNGU

LES TONGOUSES

LE PRINCE MOSCOVITE

LE FILS DU PRINCE MOSCOVITE

DERNIÈRE AFFAIRE

Отрывок из книги

Il ne fut jamais rien de plus honorable que les procédés dont ma procuration fut suivie: car en moins de sept mois il m'arriva de la part des survivants de mes curateurs, les marchands pour le compte desquels je m'étais embarqué, un gros paquet contenant les lettres et papiers suivants:

1º. Il y avait un compte courant du produit de ma ferme en plantation durant dix années, depuis que leurs pères avaient réglé avec mon vieux capitaine du Portugal; la balance semblait être en ma faveur de 1174 MOIDORES.

.....

Je me pris alors à considérer de quel côté je gouvernerais ma course, et ce que je ferais du domaine que la Providence avait ainsi replacé entre mes mains. En vérité j'avais plus de soucis en tête que je n'en avais eus pendant ma vie silencieuse dans l'île, où je n'avais besoin que de ce que j'avais, où je n'avais que ce dont j'avais besoin; tandis qu'à cette heure j'étais sous le poids d'un grand fardeau que je ne savais comment mettre à couvert. Je n'avais plus de caverne pour y cacher mon trésor, ni de lieu où il pût loger sans serrure et sans clef, et se ternir et se moisir avant que personne mît la main dessus. Bien au contraire, je ne savais où l'héberger, ni à qui le confier. Mon vieux patron, le capitaine, était, il est vrai, un homme intègre: ce fut lui mon seul refuge.

Secondement, mon intérêt semblait m'appeler au Brésil; mais je ne pouvais songer à y aller avant d'avoir arrangé mes affaires, et laissé derrière moi ma fortune en mains sûres. Je pensai d'abord à ma vieille amie la veuve, que je savais honnête et ne pouvoir qu'être loyale envers moi; mais alors elle était âgée, pauvre, et, selon toute apparence, peut-être endettée. Bref, je n'avais ainsi d'autre parti à prendre que de m'en retourner en Angleterre et d'emporter mes richesses avec moi.

.....

Подняться наверх